Les recherches se poursuivent et les connaissances s’étendent chaque jour davantage dans le cadre de la médecine. Dans le domaine biologique et bactérien en particulier, l’exploration des bienfaits des probiotiques, ou bactéries amies, est fréquemment organisée par les chercheurs.

Présents naturellement dans l’organisme, ces probiotiques sont des alliés ayant de nombreuses actions sur les plans immunitaire, digestif et métabolique. Ils sont disponibles dans certains aliments ou compléments alimentaires et agissent positivement sur la santé lorsqu’ils sont consommés en quantité appropriée.

De nombreux travaux de recherches ont démontré les multiples avantages que procurent les probiotiques Lactobacillus, Streptococcus, Bifidobacterium, sur la digestion, … etc. Et récemment, il a été constaté que le probiotique Lactobacillus gasseri peut être utilisé pour mincir.

Pourquoi prendre des probiotiques ?

La flore intestinale, également appelée microbiote intestinal, est constituée de milliers de milliards de micro-organismes vivants. Chacun de ces micro-organismes joue des rôles spécifiques afin de maintenir le corps humain en bonne santé.

Des bactéries amies

Certains micro-organismes renforcent le système immunitaire et luttent contre les bactéries nocives évoluant dans l’organisme, tandis que d’autres contribuent à la fermentation des fibres alimentaires et interviennent dans le processus de digestion ou de production de vitamines.

Il arrive parfois que cet équilibre soit bouleversé par des facteurs extérieurs, ce qui entraîne une augmentation anormale du nombre de bactéries nocives. Par conséquent, le microbiote intestinal ne parvient plus à remplir efficacement ses fonctions.

Il arrive aussi que le vieillissement, le stress, la consommation d’aliments particuliers ou le manque d’apport en nutriments indispensables entraînent la défaillance partielle du système immunitaire. La flore intestinale est ainsi appelée à se maintenir en équilibre avec un nombre adéquat de bactéries, afin de remplir sa fonction sur les plans digestif et immunitaire.

Il devient dès lors nécessaire d’apporter des micro-organismes supplémentaires pour soutenir le microbiote intestinal. C’est là qu’interviennent les probiotiques. Leur apport en quantité suffisante permet d’équilibrer la proportion entre micro-organismes bénéfiques et nocifs dans l’organisme.

Des bienfaits multiples pour l’organisme

Outre le soutien apporté au système immunitaire, l’effet positif des probiotiques sur la flore intestinale est source de bienfaits multiples.

Une étude menée par des consultants scientifiques de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et du FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations), publiée en 2001, démontre que les probiotiques Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus contenus dans les yaourts contribuent à la digestion du lactose, ce qui permet aux personnes manifestant une intolérance au lait d’en consommer.

D’autres probiotiques comme Lactobacillus delbrueckii bulgaricus, Streptococcus salivarius thermophilus et Bifidobacterium animalis DN-173 010 agissent quant à eux en améliorant le transit intestinal, selon une autre étude publiée par le Centre américain pour les informations biotechnologiques (NCBI). Certains de ces probiotiques peuvent être utilisés pour remédier à la constipation, d’autres pour contrer la diarrhée.

Le journal Pediatric Allergy and Immunology (PAI) a publié en 2009 une autre étude. Celle-ci démontrait que des suppléments à base de Lactobacillus F19, de Lactobacillus GG, de Lactobacillus sakei ou issus d’une combinaison de Bifidobacterium bifidum et de Lactococcus lactis disposent d’une forte capacité de réduction de l’eczéma et empêchent sa propagation chez les enfants âgés de 4 à 13 mois.

Est-il possible de perdre du poids grâce aux probiotiques ?

D’autres chercheurs ont découvert que les probiotiques sont également efficaces pour effectuer une cure amincissante. Habituellement, afin de provoquer une perte de poids, des régimes alimentaires spécifiques s’imposent, sans parler des activités sportives quotidiennes qu’il faut pratiquer pour les accompagner.

Actuellement, il existe une autre proposition impliquant la consommation de probiotiques pour maigrir. En effet, le NCBI a publié les travaux de plusieurs chercheurs japonais qui ont évalué les bienfaits du probiotique Lactobacillus gasseri, une souche présente naturellement dans le lait maternel.

Leur expérimentation a été effectuée sur plus de 200 personnes sur une période de douze semaines. À la fin de l’étude, ces chercheurs ont pu constater que ce probiotique donne un résultat intéressant en matière de perte de poids corporel et de réduction des tissus graisseux, non seulement au niveau de l’abdomen, mais aussi sur toutes les parties du corps.

D’après leurs conclusions, le probiotique Lactobacillus gasseri est une bonne alternative pour affiner le tour de taille et le tour de hanches compte tenu de son effet amincissant.

Techniquement, les actions de Lactobacillus gasseri s’enchaînent depuis l’équilibrage de la flore intestinale. En agissant ainsi, ce probiotique facilite la digestion, améliore le processus métabolique afin de limiter le stockage de matières grasses. C’est ainsi que les graisses sont progressivement éliminées, engendrant une perte de poids chez l’individu.

Toutefois, il est à noter que la prise de ce probiotique sous quelque forme que ce soit doit s’étaler sur une période conséquente et continue pour pouvoir générer de bons résultats.

Cet effet amincissant de Lactobacillus gasseri a également été mis en évidence par les chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de la Méditerranée Aix-Marseille II. Leur étude a porté sur plusieurs probiotiques du genre lactobacilles. Selon les résultats de leurs travaux, il semble que Lactobacillus gasseri provoque une perte de poids tant chez les humains que chez les animaux, tandis que Lactobacillus fermentum et Lactobacillus ingluviei produisent l’effet contraire sur les animaux.

Quel avis sur la consommation des probiotiques minceurs ?

L’évolution des recherches concernant les probiotiques est en bonne voie. Leur utilisation semble être une approche intéressante dans le cadre de la prévention de nombreux cas pathologiques et aussi dans le traitement de certaines maladies. L’exploitation de leur activité thérapeutique pourrait donc limiter la prise de médicaments complexes ou même l’application de régimes alimentaires draconiens.

Toutefois, comme tous les éléments nutritifs, il convient de consommer les probiotiques suivant les avis et les indications d’un professionnel de la santé ou de la nutrition. Il est ainsi toujours judicieux de s’adresser à un spécialiste pour s’informer des effets secondaires éventuels. En effet, dans le cadre du processus métabolique, les probiotiques doivent parfois s’adapter aux microorganismes de la flore intestinale.

Ainsi, en cas d’ingestion abusive, de légers malaises peuvent survenir sous forme de ballonnements, de flatulences, de maux d’estomac, d’inconfort digestif, de diarrhée, de constipation, … etc. Toutefois, ce sont en général des malaises passagers qui disparaissent une fois que le tube digestif s’est familiarisé à la présence des probiotiques et aux effets qu’ils ont sur l’organisme.

269b4311173dd008b307b92a396603f877777777777777777777777777

Pin It on Pinterest

Share This